Land Rover Defender II - Autos Mythiques 57, Thionville, 2019

Le Defender est un véhicule tout-terrain, produit par le constructeur anglais de véhicules tout-terrain Land Rover de 1990 à 2016, mais sous une forme née en 1983 (les Land Rover 90 et 110), elle-même l'héritière directe du Land Rover initial de 1948. Le premier prototype de Land Rover est construit en 1947, assemblé sur la base d'un châssis de Jeep Willys, provenant des surplus de l'armée et motorisé par un moteur 4 cylindres de 1 389 cm3.

La production de ce véhicule est arrêtée en 2016. En 2018, Land Rover ressort le Defender comme série spéciale nommée Works V8 pour célébrer les 70 ans de la marque et de son tout premier modèle. Land Rover annonce le retour du Defender avec une prochaine génération prévue pour 2019.

Phase II : 1990-2007

La modification la plus importante apportée au Land Rover a eu lieu à la fin des années 1990, lorsqu'elle est devenue la Land Rover Defender, au lieu de la Land Rover 90 ou 110. C'est parce qu'en 1989, la société avait introduit le modèle Discovery, obligeant la Land Rover d'origine à acquérir un nom. La Discovery avait également un nouveau moteur turbo diesel, le 200TDi. Elle reposait également sur l’unité turbo de 2,5 litres existante et reposait sur la même ligne de production, mais elle comportait une culasse en alliage moderne, une turbo compression améliorée, un refroidissement intermédiaire et une injection directe. Le système de reniflard comprenait un filtre séparateur d'huile pour éliminer l'huile de l'air dans le système, résolvant ainsi enfin la principale faiblesse du Diesel Turbo: respirer à nouveau sa propre huile de puisard. Le 200Tdi produisait 107ch, soit une amélioration de près de 25% par rapport au moteur qu’il remplaçait (bien que, tel qu’il était installé dans le Defender, il était légèrement désaccordé de sa spécification d'origine Discovery 111 ch en raison des modifications associées à la position du turbo et au routage des gaz d'échappement). 

Ce moteur a finalement permis au Defender de naviguer confortablement à haute vitesse et de remorquer rapidement de lourdes charges dans les pentes tout en restant économique. En théorie, il ne remplace que l'ancien moteur Diesel Turbo de la gamme, les autres moteurs à quatre cylindres (et le moteur à essence V8) étant toujours disponibles. Cependant, la combinaison de performance et d'économie de Tdi a signifié qu'il prenait la grande majorité des ventes. L'armée britannique et certains opérateurs commerciaux ont fait exception à la règle et ont continué à acheter des véhicules équipés d'un moteur diesel de 2,5 litres à aspiration naturelle (dans le cas de l'armée, cela était dû au fait que le Tdi n'avait pas pu être équipé d'un générateur de 24 volts.). Un petit nombre de défenseurs à moteur V8 ont été vendus à des utilisateurs de pays à faible coût en carburant ou nécessitant le plus de puissance possible (comme dans les Defenders utilisés comme véhicules de pompiers ou ambulances).

Avec le moteur 200Tdi, le nom de la 127 a été changé pour "Land Rover Defender 130". L'empattement est resté le même; la nouvelle figure était simplement un exercice de rangement. Plus important encore, les 130 ne sont plus construites à partir de 110 "coupés-fermés", mais disposent d'un châssis dédié construit à partir de zéro. Le châssis a conservé la même structure de base que les modèles 90 et 110, mais avec un empattement plus long.

En 1994, un autre développement du moteur Tdi, le 300Tdi. Bien que le 200Tdi ait constitué un grand pas en avant, l’adoption d’un système à injection directe était essentiellement une refonte de l’ancien diesel turbocompressé. En revanche, le 300Tdi était pratiquement nouveau, malgré la même capacité, et les moteurs du Defender et du Discovery étaient tous deux dans le même état, 111cv.

Au cours des années 1990, le véhicule a tenté de monter de plus en plus haut de gamme, tout en restant fidèle à ses racines. Cette tendance a été illustrée par les véhicules à édition limitée, tels que le SV90 de 1992 avec protection anti-retournement, les jantes en alliage et la peinture métallisée, et le 50e anniversaire de 1998 en 1998, équipés de la transmission automatique, de la climatisation et du V8 4,0 litres Range Rover moteur.

Une nouvelle variante était la cabine double Defender 110, avec un coin salon de style 4x4, avec un dossier ouvert. Bien que des prototypes aient été construits à l’époque des séries, ce n’est pas avant la fin des années 90 que ce véhicule a finalement atteint la production.

Land Rover Defender II - Autos Mythiques 57, Thionville, 2019

Pin It

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.