DS 7 Crossback

La DS 7 Crossback est la deuxième SUV familial premium du constructeur automobile français DS Automobiles, après la DS 6 vendu en Chine. Présenté en février 2017, il est commercialisé à partir de janvier 2018. Il inaugure de nombreuses technologies du Groupe PSA, un nouveau style et un nouveau positionnement pour DS.

Depuis la DS 5 en 2011, DS Automobiles n'a plus lancé de nouveaux modèles en Europe et ses ventes baissent. En plus de redresser les ventes, la DS 7 Crossback aura la charge d'inaugurer un nouveau positionnement pour DS, plus axé sur le confort, sur la qualité de l'assemblage et des matériaux et sur les technologies (aides à la conduite, conduite semi-autonome), afin de se rapprocher du trio de tête des constructeurs automobiles premium, composé d'Audi, de BMW et de Mercedes-Benz. De plus, il semble être l'un des premiers modèles que le groupe PSA compte lancer en Amérique du Nord, dans le but de s'installer à terme sur ce marché.

Avec à peine moins de 4,60 m de longueur, il aura pour concurrents les Audi Q5, BMW X3, Mercedes GLC et Land Rover Discovery Sport. La DS 7 Crossback est produite à l'usine PSA de Mulhouse.

D'un gabarit proche du premier SUV de la marque, la DS 6, produite en Chine, la DS 7 Crossback se pose en successeur de cette dernière, avec cette fois-ci une vocation mondiale.

 Avant la révélation officielle de la DS 7 Crossback, DS Automobiles avait déjà annoncé ce modèle, notamment par l'intermédiaire de son directeur général Yves Bonnefont via un teasing sur Twitter. Le SUV est dévoilé officiellement à la presse le 28 février 2017, avant d'être montré au public au Salon de Genève 20178. Les commandes sont ouvertes dès le 7 mars 2017 pour la série limitée « La Première ». Les premières livraisons sont effectuées en janvier 2018.

Le 10 septembre 2017, trois modèles de pré-série du DS 7 Crossback sont exposés au village des constructeurs du Chantilly Arts & Elegance Richard Mille 2017.

Le DS 7 Crossback inaugure le nouveau style DS en série, annoncé par les concept-cars DS Divine et DS E-Tense, et partiellement visible sur la DS 3 restylée. Une première photo prise lors du tournage d'un film publicitaire a été publiée le 9 février 2017 et montre la voiture de 3/4 avant. Elle arbore la grande calandre DS « Double Wings » et des feux avant à LED rotatifs, comme sur la Citroën DS à partir de 1967.

Le DS 7 Crossback dispose d'un compteur à affichage numérique et les commandes sont centralisées sur un écran tactile, situé sur la console centrale. La finition du modèle est annoncée comme particulièrement travaillée, tout comme la qualité des matériaux (cuir, bois…).

Le DS 7 Crossback inaugure une nouvelle suspension pilotée associée à une caméra, un système inédit de conduite autonome dans les bouchons baptisé DS Pilot ainsi que la technologie hybride essence rechargeable pour le Groupe PSA. Ce modèle a pour but de renouer avec le confort de la suspension hydropneumatique de la DS originale, afin de mieux coller avec l'ADN de la marque.

Le DS 7 Crossback est disponible en essence et en diesel (tous associés à un système stop & start), avant l'arrivée d'une nouvelle architecture hybride essence rechargeable, attendue pour 2019 dans le Groupe PSA.

La motorisation 1.2 PureTech 156 est en outre proposé à la vente à partir de 2018. Hors Europe, l'« ancien » 1.6 THP 165 est disponible.

Les moteurs essence bénéficient d'un filtre à particules (GPF pour Gasoline Particulate Filter) comme les BlueHDI afin de répondre à la norme Euro 6c (septembre 2017).

La version hybride DS 7 Crossback E-Tense est présentée au Mondial Paris Motor Show 2018. L'architecture hybride rechargeable est la même que celle du cousin Peugeot 3008 Hybrid4. Elle est composée d'un bloc essence 1.6 PureTech de 200 ch et de deux moteurs électriques de 80 kW (110 ch), un sur chaque essieu permettant de disposer d'une transmission intégrale, portant la puissance totale combinée à 300 ch et 450 Nm de couple. Équipée d'une batterie de 13,2 kWh, elle permet de rouler une cinquantaine de kilomètres en mode 100 % électrique à une vitesse maximale de 135 km/h. La recharge complète peut s’effectuer en 8 heures sur une prise standard (230 V, 16 A) ou en moins de 2 heures avec une Wallbox (coffret mural) de 6,6 kW 32 A21. Elle est disponible à partir du printemps 2019, uniquement avec la boîte automatique e-EAT823.

We use cookies on our website. Some of them are essential for the operation of the site, while others help us to improve this site and the user experience (tracking cookies). You can decide for yourself whether you want to allow cookies or not. Please note that if you reject them, you may not be able to use all the functionalities of the site.