Bugatti type 38 1927 - Cité de l'automobile, Collection Schlumpf

La Bugatti type 38 est un modèle de voiture de la marque française Bugatti produite de 1926 à 1927.

La Bugatti type 38 est produite de 1926 à 1927. Conçu dans une période de grande activité créatrice à Molsheim, le type 38 remplace en 1926 le type 30. Si la cylindrée est identique, l'empattement est allongé de 27 centimètres. La 38 est surtout la première Bugatti de tourisme à bénéficier de nombreuses améliorations dérivées des modèles de compétition. À l'image de l'essieu avant tubulaire, forgé et poli, qui reprend la forme du type 35 de Grand Prix, mais il est plein et non creux comme sur les voitures de course. Toutes les Bugatti seront dotées par la suite de cet essieu. La 38 reçoit également de grands tambours de freins d'égal diamètre (33 centimètres) sur les quatre roues. Leur commande est identique à celle des Bugatti de Grand Prix. De même, la forme du radiateur s'avère proche de celui du Typa 35.

Sur les 385 exemplaires produites, il ne subsiste que 39 38As en 2010.

La Bugatti type 38 a été construite en deux versions : cabriolet 4 places et coupé 2 places. La voiture possède un gabarit modeste avec une ligne très élégante. La version cabriolet est composée d'un toit fixe fabriqué en lattes de bois entoilées donnant l'illusion d'une capote. Quant aux compas postiches, ils sont nickelés, la voiture ne possédant aucun chrome. Le pare-brise en deux parties permet d'aérer l'habitacle, tandis que le tableau de bord en bois précieux porte le caractéristique volant Bugatti à quatre branches. L'ensemble se révèle relativement lourd, la voiture dépassant les 1 100 kg pour les deux versions. Les freins proviennent de la type 40, tandis que le radiateur et les axes viennent de la type 43. Il existe aussi une version deux places « luxe » construite à très peu d'exemplaires.

Le moteur est identique à la 35 A, le huit cylindres en ligne de deux litres du type 38. Les deux versions développent chacune deux motorisations de 65 et 100 ch. Doté d'une distribution à un arbre à cames en tête et trois soupapes par cylindre, il est accolé à une nouvelle boîte de vitesses à quatre rapports montée au centre du châssis. Elle utilise un moteur 2 litres (1991 cm³/121 in³) provenant de la type 35 « Tecla ».


Bugatti type 38 1927 - Cité de l'automobile, Collection Schlumpf

Bugatti type 38 1927 - Cité de l'automobile, Collection Schlumpf

Bugatti type 38 1927 - Cité de l'automobile, Collection Schlumpf

 

Pin It

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.