Rêves d'Automobiles - Citroën type C6
 
 
 

Citroën type C6

La Citroën type C6 présentée au Salon de Paris d'octobre 1928 est la première six cylindres fabriquée par la marque française Citroën de 1929 à 1932.

La C6 est très proche de la C4, mais avec deux cylindres de plus. En effet, la C6 est une C4 plus performante et plus luxueuse, la marque désirant toucher une clientèle plus aisée. Esthétiquement, elles sont donc très proches mis à part la longueur du capot, le réservoir à l'arrière et les nombreux accessoires d'origine sur la C6 proposés en option sur les C4.

La C6 existait en onze carrosseries différentes (cinq ouvertes et six à caisse fermée). Environ 11 000 exemplaires de ce modèle ont été fabriqués entre octobre 1928 et mai 1929.

La C6 devient C6E avec une malle sur toutes les caisses fermées et les torpédos et tous les modèles ont maintenant des pare-chocs. La C6E se distingue davantage de la C4 par un élargissement de la voie passant de 1,32 m à 1,39 m, ce qui la rend plus imposante. De plus, cet élargissement lui permet de mieux lutter face à la concurrence de la Renault Vivasix. 4 500 exemplaires de ce modèle de transition ont été construits entre mai et septembre 1929.

Mettant en œuvre les mêmes solutions techniques que la C4 contemporaine, elle visait au silence et à la souplesse. La C6 peut atteindre une vitesse de 105 km/h.

Au salon 1929, la C6E devient C6F. La voie est de nouveau élargie et portée à 1,42 m.

À partir de février 1931 est proposée la CGL (Citroen Grand Luxe) qui est une C6F avec un moteur spécifique un peu plus performant et une finition très luxueuse.

 
En octobre 1931, la C6G reçoit le fameux «moteur flottant» (le sigle du « cygne Citroën ») : la C6 est alors disponible en 2 versions, la C6G à moteur fixe et la C6G MFP avec le moteur flottant. C'est auprès des bureaux d'études de Chrysler qu'André Citroën avait acquis la licence du « Floating Power ». En fait le procédé avait été mis au point suite aux études théoriques sur les vibrations faites par deux techniciens français, Pierre Lemaire et Paul d'Aubarède.

Les C6G ont été habillées par de nombreux carrossiers comme SICAL, VanVooren, Chapron, Letourneur et Marchand, Labourdette, Busson...

Les C6 n'ont finalement pas eu le succès escompté et le salon 1932 annoncera les remplaçantes des C4 et C6 sous les dénominations 8, 10 et 15.


Citroën type C6

Citroën type C6

Pin It