Plymouth Fury IV Commando VIP 1968 - LOF, Autotojumble, Luxembourg, 2019

La Plymouth Fury est une automobile du constructeur américain Plymouth de 1956 à 1978 sur 7 générations.

Quatrième génération (1965-1968)

Chrysler a ramené la nouvelle ligne de Plymouth de 1965 comprenait trois Furys spéciaux: le Fury I, le Fury II et le Fury III. La Fury I était le modèle de base, tandis que les Fury II et Fury III offraient davantage de finitions et de fonctionnalités. Les Furys pleine grandeur offraient des options telles que les transmissions automatiques , la direction assistée , les pneus à flancs blancs (ainsi que les enjoliveurs de roues complets), les radios stéréo , les plateaux en vinyle et la climatisation . La Sport Fury était le modèle haut de gamme et caractéristique, bien placée pour rivaliser avec les Chevrolet Impala Super Sport et Ford Galaxie 500/XL. Elle offrait une garniture intérieure et extérieure plus sportive. Le Fury II était disponible en tant que toit rigide à deux portes au Canada seulement; aux États-Unis, elle était uniquement disponible en berline à deux ou quatre portes et en break.

La conception générale a changé, la calandre a perdu son chrome mais a gagné deux phares empilés verticalement de chaque côté. Tous montaient sur de nouveaux empattements pour les wagons. Le V8 426 "street wedge" a été introduit, évalué à 385 ch et enfin, il est homologué dans la rue. 

Les Furys de 1966 conservaient le même profil que les années 1965, avec un motif de grille avant et arrière fendue. Pour 1967, le corps a été restylé avec un profil angulaire net. Les lunettes superposées pour phares à quatre pans étaient plus courbées et plus profondes dans le corps, donnant à la voiture un aspect plus musclé. La ligne de toit avait des angles plus prononcés et donnait à la voiture une apparence plus longue et plus luxueuse. Une nouvelle carrosserie formelle à toit rigide à deux portes est apparue. Elle comportait de plus petites fenêtres arrière et un pilier "C" plus large et incliné. Appelé "fast top", il était proposé aux côtés du hardtop à pilier fin "C" redessiné des séries VIP et Sport Fury (ainsi que sur les grands modèles Dodge correspondants). L’année de modèle 1967 a introduit de nouvelles règles de sécurité, ce qui signifie que pour la première fois, tous les Plymouth sont équipés de maîtres-cylindres de frein à double circuit,

La Furys de 1968 n’a reçu que des mises à jour mineures de la calandre et du feu arrière, ainsi que des feux de position latéraux et des ceintures pour épaules pour les occupants avant extérieurs (à l’exception des cabriolets).

De 1966 à 1969, une version de luxe de la Fury, appelée "Plymouth VIP" a été mise en service, en réponse à Ford LTD , Chevrolet Caprice et AMC Ambassador DPL . Ces modèles sont livrés avec des standards comme des enjoliveurs de roue complets, des dessus en vinyle , des intérieurs luxueux avec des tableaux de bord et des garnitures de porte en noyer, une moquette plus épaisse, une isolation acoustique accrue et un éclairage de courtoisie complet.

En Australie, la Dodge Phoenix pleine grandeur était basée sur la Dodge Dart et la 440 jusqu'en 1965, date à laquelle elle est devenue une version à conduite à droite du Fury contemporain. La Phoenix a continué à être produite en Australie jusqu'en 1972, toutes deux basées sur la Fury Plymouth Fury d'Amérique du Nord.

Plymouth Fury IV Commando VIP 1968 - LOF, Autotojumble, Luxembourg, 2019

Plymouth Fury IV Commando VIP 1968 - LOF, Autotojumble, Luxembourg, 2019

Plymouth Fury IV Commando VIP 1968 - LOF, Autotojumble, Luxembourg, 2019

Pin It

We use cookies on our website. Some of them are essential for the operation of the site, while others help us to improve this site and the user experience (tracking cookies). You can decide for yourself whether you want to allow cookies or not. Please note that if you reject them, you may not be able to use all the functionalities of the site.