Arzens

Paul Arzens (1903-1990) était un français designer industriel de locomotives et voitures.

Arzens est né à Paris. Jeune homme, il a étudié à l'École des Beaux-Arts et a rapidement acquis la reconnaissance lui permettant de vivre raisonnablement du produit de ses peintures. Cela lui donna assez de temps pour s'intéresser à d'autres domaines de l'ingénierie et du design. 

En 1935, Arzens se tourne vers l’ingénierie automobile et invente une transmission automatique à six vitesses qu'il a installée dans une vieille Chrysler. Robert Peugeot est impressionné, et pense un temps l'installer sur sa Peugeot 402, mais la marque avait récemment signé un accord avec Cotal. 

Deux ans plus tard, Arzens proposa un prototype de cabriolet à deux places, construit autour du châssis d’une vieille Buick. La voiture a été baptisé "La Baleine". Avec ses phares intégrés, son pare-brise bombé panoramique (en "plexiglas") et son format proto-ponton, la voiture a ensuite rejoint les Bugatti de la Collection Schlumpf dans ce qui est devenu la Cité de l'Automobile à Mulhouse .

Deux ans plus tard, en pleine occupation allemande et de quasi-disparition de l'essence à usage civil, Arzens proposa une deuxième Baleine, ressemblant beaucoup au premier au moins de l'extérieur, mais reposant sur le châssis d'une vieille Fiat équipée de 1100 kg de batteries. Il s’agissait d’un véhicule électrique dont la puissance était de 10 ch, offrant une autonomie supérieure à 200 km à 65/70 km / h.

La prochaine pièce unique d'Arzens pour l'automobile est apparue en 1942 et a été immédiatement baptisée "L'Oeuf", reflétant ainsi sa forme. Les petites roues et la forte proportion de la carrosserie en plexiglas transparent incurvé constituaient un autre attrait. Le corps lui-même ne pesait que 60 kg, bien que l’ajout du moteur électrique monté à l’arrière ait permis de porter ce poids à 90 kg. Une fois les batteries ajoutées, le poids du véhicule a été augmenté à 350 kg, ce qui permet une autonomie de 100 km à 63 km/h ou de 60 km à 37 km/h si deux personnes se trouvaient à bord. 


Arzens "La Baleine"

Arzens "La Baleine" 

1938

Arzens "L'Oeuf Electrique "

"L'Oeuf Electrique" 

1942

     

 

 

We use cookies on our website. Some of them are essential for the operation of the site, while others help us to improve this site and the user experience (tracking cookies). You can decide for yourself whether you want to allow cookies or not. Please note that if you reject them, you may not be able to use all the functionalities of the site.