Decauville

Les Automobiles Decauville était un constructeur automobile français, filiale de la Société Decauville, déjà réputée pour la production de locomotives, située à Petit-Bourg, près de Corbeil.

Fondée par Paul Decauville, la société est enregistrée en tant que Société des Voitures Automobiles Decauville en 1897 et l'usine commence à produire des automobiles en 1898. La première voiture a été conçue par MM. Joseph Guédon et Gustave Cornilleau et la conception a été achetée à 250 000 francs français. Cornilleau a également été embauché comme ingénieur en chef.

À l'instar de nombreuses marques pionnières, dont Napier et Bentley, Decauville a pris part à des courses automobiles en remportant la classe voiturette du circuit 1898 Paris – Amsterdam – Paris. Les pilotes d’entreprise, M. Gabriel et Léon Théry, ont terminé premiers et deuxièmes, avec un autre troisième Decauville, dans la classe de voiturettes du Tour de France Automobile de 1899. Cela a été suivi par des victoires de classe dans les rallyes 1900 Bordeaux - Biarritz et Paris-Rouen-Paris. La marque a également pris le Prix ​​du Daily Mail dans la version d'essai en anglais de 1900 milles. 

Cette voiture s'est bien vendue, fournissant 107 voitures en 1898 et 350 en 1904. À partir de 1899, elle a été vendue en Angleterre par R. Moffat Ford et construite sous licence par Automobilwerk Eisenach (Wartburg) en Allemagne et par Orio et Marchand en Italie.

Le modèle original a été rejoint en 1900 par un modèle refroidi par eau de 3,7 CV (5 kW) et, à l’avance, par un jumeau de 6,0 CV (8 CV) doté d’un «radiateur de tableau de bord en forme de fer à cheval et d’un capot de protection. En 1901, un 3-litre quatre (deux 8 hp (6,0 kW; 8,1 PS) jumeaux montés en tandem) a été proposé.

En 1902, les voiturelles ont été abandonnées et un moteur double à soupapes latérales de 10 ch (7,5 kW; 10 CV) 2 090 cm3 (128 pieds cubes) a été lancé pour la première fois, avec un moteur, une boîte de vitesses et un embrayage. L'un de ceux-ci, acheté par Henry Royce , a inspiré sa conception du premier Rolls-Royce.

En 1905, la voiture est devenue beaucoup plus conventionnelle, le moteur est devenu un jumeau en ligne refroidi par eau de 1 416 cc (86,4 pouces cubes) et a été déplacé à l'avant sous le capot moteur avec le radiateur situé derrière le moteur. - Boîte de vitesse et entraînement par arbre.

À partir de 1905, la société produit de plus grands modèles avec des moteurs à quatre cylindres. Le client peut choisir le type de moteur de 2,7 à 9,2 litres. Une gamme de camions et de bus a également été fabriquée.

En 1906, la compagnie proposa cinq modèles distincts, à quatre pattes: 12/16 (produisant effectivement 20,14 ch (15,02 kW; 20,42 CV)), 16/20, 24/28, 30 ch (22 kW; 30 CV) (également produisant plus que sa puissance fiscale nominale , et 45 ch (34 kW; 46 CV) (avec entraînement par chaîne, à un coût de 1020 prêt à fonctionner).

La demande pour ses voitures diminue et, en 1907, Decauville abandonne les 12/16 et 16/20. Les ventes baissent encore et Decauville est contraint de fermer son usine d’automobiles en 1911. La société mère, la Société Decauville, continue de produire des locomotives.


Decauville 10 HP 

10 HP 

1903

We use cookies on our website. Some of them are essential for the operation of the site, while others help us to improve this site and the user experience (tracking cookies). You can decide for yourself whether you want to allow cookies or not. Please note that if you reject them, you may not be able to use all the functionalities of the site.