Buick LeSabre III 1968 - Automania 2016, Château de Freistroff

La Buick LeSabre était une voiture de taille normale fabriquée par General Motors sous la marque Buick de 1959 à 2005. Avant 1959, cette position était conservée par le modèle complet de Buick Special (1936-1958). Le nom tire son origine de la voiture d’exposition GM Le Sabre de 1951 conçue par Harley Earl ; cette voiture est souvent attribuée à tort à la division Buick mais, en fait, elle a été présentée comme un véhicule GM sans référence à une division GM spécifique. Buick a étroitement associé leurs modèles 1956-1957 au GM LeSabre en reproduisant la section supérieure de l'aileron arrière dans leur conception. 

Troisième génération (1965-1970)

La LeSabre et les autres Buick de taille normale ont été complètement redessinés pour l’année modèle 1965, avec des profils plus arrondis et des profils de bouteilles de Coca-Cola avec des lignes de toit semi-fastback sur des coupés à toit rigide à deux portes. 

À partir de 1965, la LeSabre était disponible en deux niveaux de finition , la LeSabre de base et la LeSabre Custom, qui comportait une garniture intérieure plus luxueuse et comprenait également le style de carrosserie convertible non disponible dans la ligne de base.


Les intérieurs étaient également nouveaux pour 1965 avec un tableau de bord révisé comportant deux cadrans ronds presque identiques à ceux de la Riviera pour l'indicateur de vitesse et d'autres instruments similaires aux modèles 1963–64 ainsi que de nouvelles commandes de chauffage / climatisation.

Les transmissions sont restées inchangées par rapport à 1964 avec le V8 à double carburateur de 250 chevaux. Il s'agit du groupe motopropulseur standard de tous les modèles équipés d'une boîte de vitesses manuelle à trois vitesses standard, d'une boîte manuelle à quatre vitesses ou d'une Super Turbine 300 automatique en option. Le nouveau modèle LeSabre "400" est disponible moyennant un supplément de prix: Le groupe 400 comprenait la boîte de vitesses automatique à trois vitesses «400» Super Turbine, plus recherchée, que l'on trouve également dans les modèles Buick plus chers.

Les pratiques de transmission des moteurs de Buick étaient similaires à celles de la division Chevrolet de GM, qui, à cette époque, ne proposait que la boîte automatique Powerglide à deux vitesses, avec la plupart des moteurs proposés dans des véhicules de taille normale, exigeant des acheteurs qui préféraient le modèle similaire Turbo-Hydramatic à trois vitesses pour commander l’un des plus gros moteurs V8. Pontiac et Oldsmobile ont toutes deux proposé le Turbo Hydra-Matic sur toutes leurs voitures de taille normale, quelle que soit leur motorisation. L'automatique à trois vitesses était également la norme sur les grosses voitures des concurrents de GM à prix moyen, tels que Chrysler Newport et Mercury Monterey qui ont proposé les transmissions TorqueFlite et Cruise-O-Matic.

 
En 1966, de nouvelles grilles et des feux arrière à quatre segments soulignaient les modèles LeSabre de 1966 remodelés. Autre nouveauté: un tableau de bord révisé avec un compteur de vitesse à balayage horizontal remplaçant les instruments à dos rond et les nouvelles poignées de porte intérieures. Les séries de base et de niveau personnalisé ont été poursuivies. Les nouvelles fonctions de sécurité standard incluent un tableau de bord rembourré, un rétroviseur extérieur côté conducteur et des feux de recul.

Sous le capot, le moteur a été remplacé par un plus grand d’une puissance de 220 chevaux avec un carburateur à deux corps et disponible avec une transmission manuelle à trois vitesses standard ou en option à deux vitesses automatique, mais la boite manuelle à quatre vitesses a été supprimée de la liste des options. La commande de l’option LeSabre 400 a permis à l’acheteur de passer de 260 à 340 chevaux avec un carburateur à quatre barillets et un taux de compression supérieur ainsi qu’à la boîte automatique Super Turbine 400 à trois rapports du plus gros moteur.

En 1967, des tôles un peu plus arrondies et une ligne de toit à rebord arrondi pour le toit rigide à deux portes soulignaient le LeSabre, mais le châssis et la carrosserie étaient inchangés, de même que les transmissions. Les LeSabres de base et de niveau personnalisé ont été poursuivis.

Les nouvelles options pour 1967 comprenaient des freins à disque avant et un lecteur de cassette stéréo à 8 pistes. Les freins à tambour standard ont été améliorés avec davantage d'ailettes de refroidissement et un système à double maître-cylindre a été introduit.

Les offres de moteurs et de transmissions sont restées inchangées par rapport à 1966.

En 1968, la LeSabre de 1968 a fait l’objet d’un léger lifting, notamment de nouvelles calandres et feux arrière ainsi que d’essuie-glaces dissimulés. À l'intérieur se trouvait un tableau de bord révisé avec un indicateur de vitesse carré entouré d'autres instruments avec de légères révisions de correction pour les modèles de base et personnalisés.

Un nouveau moteur a remplacé l'ancien. En version standard, le 350 V8 développait 230 chevaux, ainsi qu'une transmission manuelle à trois vitesses standard ou une super turbine à deux vitesses en option. 300 automatique. L'option "LeSabre 400" comprenait un V8 de 280 chevaux et une transmission automatique Super Turbine 400 à trois vitesses. Le convertisseur de couple "Switch-Pitch" utilisé avec la transmission automatique Super Turbine a été abandonné au profit d'un convertisseur de couple standard.

 
En 1969, la LeSabre reçoit une nouvelle tôlerie avec un style plus carré que les modèles de 1965-1968, y compris une ligne de toit formelle sur les coupés remplaçant le semi-fastback des années précédentes. Bien que le modèle de 1969 ait été considérablement redessiné avec une nouvelle tôle, le châssis de base de 1965 et la structure interne de la carrosserie ont été conservés, de même que la ligne de toit des berlines à colonnes à quatre portes, bien que les fenêtres à évent aient été larguées sur tous les modèles. Les intérieurs ont été légèrement modifiés avec des modifications mineures au tableau de bord, notamment le déplacement des commandes de chauffage / climatisation sur la gauche du volant, une nouveauté cette année. Les appuie-tête, auparavant optionnels, constituaient désormais un équipement standard en raison d'un mandat fédéral en matière de sécurité. Le LeSabre de 1969 et les autres Buick ont ​​également reçu un nouveau contacteur d’allumage monté sur la colonne de direction (déplacé du tableau de bord) qui bloquait également le volant lorsque la transmission était en position de stationnement. La colonne de direction d'allumage / de verrouillage est apparue sur toutes les voitures de General Motors de 1969, un an avant le mandat fédéral exigeant que toutes les voitures soient ainsi équipées.

Autre nouveauté: la direction assistée à rapport variable ainsi que la géométrie révisée de la suspension avant pour une conduite et une maniabilité améliorées sous le nom commercial Accu-Drive de Buick. Des rails en acier ont également été intégrés aux portes (et aux panneaux de quartier arrière des coupés et des cabriolets) pour améliorer la protection contre les chocs latéraux, comme ce fut le cas pour tous les wagons GM à carrosserie B et C de 1969.

Les groupes motopropulseurs étaient inchangés par rapport à 1968 et étaient livrables avec une transmission manuelle à trois vitesses ou la Super Turbine 300 automatique à deux vitesses, tandis que le paquet LeSabre "400" comprenait à nouveau un moteur de 280 chevaux à moteur double et Super Turbine 400 automatique à trois vitesses.


En 1970, seules quelques modifications mineures, notamment des modifications de la calandre et des feux arrière, ont été apportées au LeSabre de 1970. Les nouveautés de cette année incluent une antenne radio cachée composée de deux fils intégrés au pare-brise. L'empattement a été augmenté, ce qui correspond aux concurrents directs tels que Oldsmobile Delta 88, Mercury Monterey et Chrysler Newport.

Les modèles de base et personnalisés ont de nouveau été proposés. Les moteurs ont été révisés et le moteur a augmenté la puissance de 230 à 260 chevaux. Une nouvelle option pour 1970 consistait en une version à faible compression du modèle 350 à quatre cylindres avec une puissance nominale de 285 chevaux et une 350 V8 ont été retravaillés avec une puissance augmentée à 315. À la gamme s'ajoutait une nouvelle gamme LeSabre 455 qui partageait les garnitures intérieures et extérieures avec le LeSabre Custom et qui était propulsée par le nouveau V8 de 455 pouces cubes de Buick avec carburateur à quatre cylindres et 370 chevaux, nécessitant également du carburant de qualité supérieure. .

Les offres de transmission comprenaient une boîte manuelle trois vitesses standard avec changement de colonne pour la base 350 à deux barillets ou une Turbo Hydra-matic 350 automatique à trois vitesses en option, équipement standard avec les deux moteurs 350 quatre barils. Cette transmission a complètement remplacé l'ancienne boîte automatique à deux vitesses proposée avec les moteurs de base plus petits ces dernières années, tandis que la 455 était couplée au Turbo Hydra-matic 400. Buick a maintenant rejoint d'autres divisions de GM pour commercialiser la transmission automatique dans le cadre du Turbo Hydra-matic nom commercial plutôt que la désignation "Super Turbine" utilisée depuis 1964.

Au début de l’année de modèle, la direction à rapport variable et les freins à tambour étaient des équipements optionnels. Ces articles ont été fabriqués en équipement standard sur tous les LeSabres (et les Wildcats) à compter du 1er janvier 1970. Les freins à disque électriques avant restaient une option à coût supplémentaire.

Pour la première fois depuis 1964, Buick proposa un break de taille normale pour 1970 sous la plaque signalétique du Estate Wagon . Bien qu'il utilise le corps B du LeSabre, il est monté sur le châssis de l'Electra. La Estate Wagon est livrée en standard avec le 455 V8 et les garnitures intérieures sont similaires à celles du LeSabre Custom et du Wildcat.

La plate-forme GM B de 1965-1970 est la quatrième plate-forme automobile la plus vendue de l'histoire après la Volkswagen Coccinelle, le Ford Model T et la Lada Riva.

Buick LeSabre III 1968 - Automania 2016, Château de Freistroff

Pin It

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.